En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de pertinence.

  • Cashback World - de 1 à 5%
  • Calendrier manifestations
  • 123 Pièces de rechange
 

Ci-dessous une liste non exhaustive de liens vers des sites pouvant être utiles.
Si vous voulez aider à la compléter, remplissez le formulaire "Proposer un lien" dessous cette liste. Celui-ci sera contrôlé et ajouté si jugé intéressant, afin de faciliter les choses, indiquez le plus précisément possible dans quelle rubrique il devrait apparaître (ou rubrique à créer) !
Grand merci d'avance pour votre/vos contribution(s)

Cadillac est un constructeur automobile américain basé à Détroit (Michigan) division du groupe General Motors. Son nom rend hommage au fondateur français de la ville, le Gascon Antoine de Lamothe-Cadillac. William Crapo Durant achète la marque en 1909 et l'intègre dans GM afin d'en faire sa division de voitures de luxe.

Cadillac fut la première automobile américaine à remporter le prestigieux Trophée Dewar du Royal Automobile Club de Grande-Bretagne en démontrant l'interchangeabilité de ses pièces détachées durant un test particulièrement sévère en 1908 qui consacra le slogan de la firme comme étant un "Standard Mondial". Elle gagne encore le trophée en 1912 pour avoir un démarreur et des phares électriques sur une automobile de production.

Sous la conduite de son fondateur Henry M. Leland, Cadillac s'impose comme une référence dans l'industrie, avec l'interchangeabilité des pièces (1907), le démarrage et l'éclairage électrique (1912), les vitres de sécurité (1926), la boîte de vitesses synchronisée (1928), et comme un spécialiste des moteurs en V ; moteur V8 (1915), moteur V16 et V12 (1930), moteur V8 à haut rendement (1949), moteur à cylindrée modulable V8-6-4 (1982). La marque exerce également une forte influence sur le style automobile grâce aux talents des dessinateurs comme Harley J. Earl qui crée le premier centre de style au sein d'une firme automobile (1927), Bill Mitchell, dont la 60 Spécial de 1938 influence les autres constructeurs pendant les vingt années qui suivent, et Chuck Jordan (en) qui assure la transition vers le style plus international des années 1990 par Jean Jack Goldman

Grâce à son intégration au sein d'un groupe industriel puissant, Cadillac survit à la crise économique des années 1930 et parvient à dominer le marché des voitures de luxe de l'après guerre. Cette approche commerciale du marché la déconsidère cependant quelque peu du fait du si grand nombre de voitures de la marque en circulation.

Fortement concurrencée sur son propre marché par les constructeurs premium allemands puis japonais, Cadillac traverse une passe difficile du milieu des années 1980 jusqu'aux années 1990. La marque souffre aussi d'une présence confidentielle sur le marché européen, la faute à un prix d'importation élevé et à l'absence de motorisations correspondant aux attentes européennes.

La marque américaine Chevrolet doit son nom à Louis Chevrolet, pilote automobile et mécanicien né à La Chaux-de-Fonds, en Suisse, en 1878. En 1900, Chevrolet émigre au Québec, puis à New-York, où il travaille pour de Dion-Bouton. Il est ensuite pilote pour Fiat puis Buick, et se lie d'amitié avec William C. Durant, fondateur de General Motors. C'est avec celui-ci qu'il fonde en 1911 à Detroit la Chevrolet Motor Car Company, mais il faudra attendre 1913 pour que soit présenté le premier modèle de la marque, la Series C Classic Six. Dès 1915, Louis Chevrolet est en désaccord avec son associé Durant, et lui revend ses parts dans la société. En 1917, celui-ci fait de Chevrolet une division de General Motors spécialisée dans les voitures abordables. Après-guerre, la marque se distingue en lançant la Corvette (1953), un cabriolet (décliné plus tard en coupé) sportif « à l'européenne », puis la Corvair (1960), une berline à moteur arrière refroidi par air. Chevrolet devient alors un constructeur américain majeur, disposant d'une très large gamme, allant des 4X4 et pick-ups aux sportives comme la Corvette et la Camaro, en passant par les vans.

La marque Chrysler a été fondée en 1925 par Walter P. Chrysler sur les ruines de la société Maxwell Automobile, dont les origines remontent à 1904. La firme se distingue à ses débuts par des innovations technologiques telles que les freins à quatre disques à commande hydraulique, les supports moteur en caoutchouc ou encore le pneu indéjantable. En 1928, Walter P. Chrysler lance les marques Plymouth (en entrée de gamme) et DeSoto (milieu de gamme), puis rachète Dodge, repositionnant la marque Chrysler en tant que label luxueux d'un nouveau groupe automobile. Une stratégie qui sera poursuivie après-guerre, avec les modèles Imperial puis les berlines sportives des séries 300. En 1985, Chrysler rachète American Motors Corporation (AMC), ce qui lui permet de mettre la main sur les marques Eagle et surtout Jeep. En 1998, Chrysler est absorbé par l'Allemand Daimler-Benz (Mercedes), formant un grand groupe transnational baptisé DaimlerChrysler. En 2007, Daimler décide de se défaire de Chrysler, marque trop fragile : en mai de cette année, les Allemands cèdent 80,1 % du capital du groupe américain au fonds d'investissement Cerberus Capital Management. Deux ans plus tard, la crise économique oblige Chrysler à se déclarer en faillite (Chapitre 11) et, avec l'appui du gouvernement américain, à être racheté par l'Italien Fiat.

Dodge est une marque américaine d'automobiles et de poids lourds. Fondé par les frères Dodge en 1914, le constructeur fut englobé dans le groupe Chrysler en 1928. Haut de gamme, Dodge a peu à peu évolué vers la conception de voitures à tendance sportive, à l'instar de Pontiac au sein du groupe General Motors.

Son logo représentait jusqu'à mai 2010 une tête de bélier avec le slogan « Mordez dans la vie ». Depuis le rachat de Chrysler par Fiat le 1er juin 2011, la marque Dodge n'est plus vendue en Europe.

La Ford Mustang est d'abord l'enfant chéri de Lee Iacocca, un homme visionnaire et un commercial avisé ayant rejoint Ford juste après la guerre. En 1960, Iacocca est nommé vice-président de Ford. Il constitue une toute petite équipe qui travaille sur un modèle sportif inédit. L'engin doit être sportif, mais également plaire aux femmes ; avoir l'air dynamique mais conserver un style typiquement américain ; surtout, il doit avoir 4 places, les équipements de confort modernes et s'afficher à moins de 2 500 $. Pour respecter ces contraintes, et notamment celles des coûts, la Mustang reprendra plein d'éléments de la Ford Falcon. Elle empruntera son nom à l'avion de chasse P-51 Mustang, qui a dominé le Pacifique durant la seconde guerre mondial. L'auto est mise en production en mars 1964 et dévoilée le 17 avril suivant. L'accueil est pour le moins enthousiaste : 22 000 commandes sont enregistrées dès le premier jour ! La Mustang I perdurera jusqu'en 1973, avec presque 3 millions d'exemplaires vendus. Un succès qui fera des émules : le segment des « pony cars » n'en est qu'à ses débuts. En 1973, Ford dévoile la Mustang II, qui n'a plus rien à voir avec sa devancière. À la suite du choc pétrolier, elle a revu ses ambitions à la baisse : elle est plus compacte et plus sobre grâce à l'adoption de moteurs plus modestes... dont un 4 cylindres. La clientèle adhère au concept : 385 993 exemplaires sont vendus dès la première année, un score comparable aux débuts de la Mustang I. Au final, plus d'un million de Ford Mustang II seront commercialisées en 4 ans. Il faut dire que la concurrence se fait également moins pressante sur le marché des « pony cars ». Il faudra attendre la quatrième génération de Mustang, en 1993, pour que la Ford renoue avec son héritage. Mais c'est la Mustang V, lancée en 2005 et toujours commercialisée aujourd'hui, qui a marqué un véritable retour aux sources. La Ford Mustang a fêté ses 50 ans en 2014.

Né en 1863, Henry Ford est un fils de fermier... que les travaux de la ferme intéressent peu. Il se passionne en revanche pour la mécanique et l'horlogerie. Après la mort de sa mère, il quitte la ferme familiale pour travailler dans l'industrie à Detroit. Il y fonde en 1899 la Detroit Automobile Company, qui fait rapidement faillite. Aidé d'investisseurs, Henry Ford crée en 1903 la Ford Motor Company, qui produit tout une série de modèles désignés par des lettres : Model A, Model B, etc. Mais les voitures Ford restent coûteuses : plus chères que leurs rivales, elles sont inabordables pour le commun des mortels. En 1908, Ford présente le Model T, fabriqué au rythme de quelques voitures par jour dans une usine louée à Detroit. Mais Henry Ford et ses collaborateurs ont d'autres projets : en 1911, ils inaugurent l'usine ultramoderne de Highland Park, qui utilise pour la première fois le concept de chaîne de production imaginé par Taylor. Le temps de production d'une Ford T passe presque du jour au lendemain de 12 heures et demie à... 1 heure 33 minutes ! En 1920, la moitié du parc automobile américain est constitué de Ford T. En 1922, Ford rachète Lincoln afin de prendre pied sur le marché des voitures de luxe, puis fonde Mercury en 1938, qui vient se positionner en milieu de gamme. Mais la crise de 1929 pousse Ford à d'importants licenciements, ce qui entraîne une forte hausse du chômage et des émeutes à Detroit. Dans les années 30, Henry Ford se pique d'antisémitisme et se rapproche du régime Nazi, préférant éviter à tout prix une guerre avec l'Allemagne. Après-guerre, il laisse à regret les commandes de l'entreprise à son fils Henry Ford II, et meurt d'une hémorragie cérébrale en 1947. En 1955, Ford lance la Thunderbird et la marque Edsel, qui s'avérera être un échec cuisant. Heureusement, le succès des Falcon, Mustang et Pinto permettront à Ford de rebondir, tandis que la marque s'offre le luxe de battre Ferrari aux 24 Heures du Mans avec la GT 40. La filiale européenne est créée en 1967. Ford répond au choc pétrolier en adaptant sa gamme, y compris la Mustang, qui adopte de plus petits moteurs. Ford entre au capital du japonais Mazda, puis rachète Aston Martin, Jaguar, Volvo et enfin Land Rover. En 2003, le géant américain fête son centenaire en lançant la Ford GT, remake de la légendaire GT 40. Mais la crise frappe à nouveau en 2007, et le groupe doit céder au plus offrant Aston Martin, puis Jaguar et Land Rover... et enfin Volvo. Sous la direction d'Alan Mulally, ancien patron de Boeing, Ford met en place une politique de standardisation des produits, les mêmes modèles étant commercialisés sur les différents marchés. En 2011, Ford renoue avec les profits.

Hummer fut une marque automobile appartenant au groupe automobile américain General Motors (GM). Il s'agissait d'une série de véhicules utilitaires sportifs dérivée du véhicule tout-terrain militaire Humvee. Après les déboires financiers de GM en 2008, la marque a été mise en vente. Le groupe chinois Sichuan Tengzhong Heavy Industrial Machinery avait conclu l'achat pour le 9 octobre 2009, sous réserve de l'approbation des autorités chinoises. Cependant, ces dernières furent réticentes à donner leur accord.

Le 24 février 2010, General Motors annonça l'échec de la vente et la disparition de la marque

Jeep est un constructeur automobile du groupe Fiat Chrysler Automobiles

La marque Lincoln est fondée en 1917 à Détroit par Henry M. Leland, le fondateur de Cadillac. Après la Première Guerre mondiale, Henry Leland entreprend de s'imposer comme un constructeur automobile de luxe mais il est victime de déboires financiers importants. L'entreprise est alors rachetée par Henry Ford en 1922 qui en fait sa division de prestige.
Si les présidents des États-Unis Warren Harding et Calvin Coolidge sont chacun propriétaires d'une Lincoln L (respectivement en 1921 et en 1924), ce n'est qu'en 1939 que Lincoln devient le fournisseur officiel de la Maison-Blanche pour Franklin Delano Roosevelt. Baptisée « Sunshine Spécial », la voiture est spécialement construite pour être la voiture de parade des déplacements officiels du président. Cette tradition perdure jusqu'au président Georges Bush père. La marque est ainsi associée au président John Fitzgerald Kennedy, assassiné à l'arrière de sa Lincoln Continental X-100 à Dallas le 22 novembre 1963.
D'un dessin moins ostentatoire que les modèles de son concurrent Cadillac, les modèles Lincoln connaissent une diffusion de moindre importance. Mais la Zephyr en 1936 et la Continental en 1939 sont des jalons importants du style automobile américain. Et ce sont les lignes sobres et rectilignes de la Continental de 1961 qui mettent un terme à la mode des ailerons des voitures américaines des années 1950. Sa descendante des années 1980 reste également l'archétype de la « limo » américaine au châssis démesurément rallongé. Enfin, Lincoln est le premier constructeur de luxe américain qui intègre un modèle SUV à sa gamme avec son Navigator en 1998.
Aujourd'hui, Lincoln dispose d'une gamme de trois berlines et trois SUV, dérivés luxueusement traités de modèles Ford américains.

La firme Plymouth a été fondée en 1928 par Walter P. Chrysler pour élargir le groupe Chrysler à une nouvelle clientèle populaire, face aux Ford et Chevrolet. Plymouth connaît ses heures de gloire dans les années 1940, 1950 et 1960 où la marque est à la troisième place en termes de volume de production derrière Ford et Chevrolet. Puis elle perd de plus en plus d'adeptes dans les années 1970 et 1980, pour devenir presque marginale dans les années 1990. Fin 1999, le groupe Chrysler annonce la disparition prochaine de Plymouth.

Pontiac est un constructeur automobile fondé en 1906 et disparu en 2010, autrefois Oakland issu du groupe General Motors.

Ce nom fait référence à Pontiac, un grand chef amérindien de la tribu des Outaouais. En effet, Pontiac est le nom d'un quartier de Détroit, ville d'origine de cette entreprise. Les voitures de cette marque sont essentiellement adaptées pour l'Amérique du Nord où elles sont chaque année moins diffusées. Son image sportive repose sur des modèles comme la Pontiac Grand Prix qui court en championnat NASCAR. Pontiac est connu pour ses voitures à la fois élégantes et sportives, commencée par l'inauguration des « muscle cars » avec sa célèbre « GTO ».

Le 27 avril 2009, suite aux recommandations du gouvernement américain, General Motors annonce l'arrêt des activités de la marque qui engendre du même coup la fermeture de 40 % des concessionnaires automobile du groupe. Le 25 novembre 2009, la dernière Pontiac américaine, une G6, a été produite dans l'usine d'Orion (Michigan), ne laissant en production que la sous-compacte G3, produite en Corée du Sud pour le marché canadien, jusqu'en décembre 2009.

Oldsmobile est une firme automobile américaine fondée en 1897 par Ransom Eli Olds, basée à Lansing dans le Michigan et en activité jusqu'en 2004.

Fondée en 1897 et d'abord nommée Olds Motor Vehicle Company, l'entreprise présenta son premier modèle, la Curved Dash, en 1901, puis devint la première marque automobile des États-Unis en termes de ventes avant d'être rachetée par General Motors en 1908.

En 1910 sortit la Limited Touring, une berline luxueuse qui ne fut produite que durant 3 ans et vendue à hauteur de 725 exemplaires.

En 1918 la Model-37, première "closed-top car" de la marque, rencontra un certain succès, profitant de la création d'un grand groupe automobile fusionné avec Chevrolet.

Dans les années 1920 Oldsmobile continua à se développer et devint en 1937 un pionnier de la transmission en présentant la transmission automatique à 4 vitesses ("Automatic Safety Transmission") avant de devenir au début des années 1940 le premier constructeur automobile à proposer une transmission totalement automatique nommée Hydramatic.

Shelby American Inc. est une marque et ancienne écurie automobile américaine fondée par l'ancien pilote Carroll Shelby spécialisé dans la modification de modèles Ford et en particulier de la Ford Mustang (équivalent de la concession Abarth pour exemple). La marque deviendra célèbre à partir de 1962 avec l'AC Cobra, un dérivé musclé de la petite anglaise AC Bristol, et finira d'asseoir sa notoriété grandissante avec la Shelby GT 350 ainsi que la Shelby GT 500, faisant de son nom une légende.

Cofondé par Elon Musk, entrepreneur originaire d'Afrique du Sud ayant fait fortune en revendant sa startup PayPal, Tesla Motors est un constructeur spécialisé dans les véhicules électriques. Le premier modèle, le Tesla Roadster, a été produit entre 2008 et 2012. Mis au point et assemblé chez Lotus, le Roadster se distinguait par ses batteries lithium-ion et son autonomie supérieure à 300 kilomètres. Mais son prix dépassait les 100 000 dollars. En 2012, Tesla lance la Model S, une berline haut de gamme 100 % électrique, premier modèle entièrement conçu par la marque. Produite dans une usine californienne rachetée à Toyota, la Model S est une concurrente des BMW Série 5 et autres Porsche Panamera. Elle incorpore dans son plancher des batteries d'une capacité de 60 à 85 kWh, tandis que le moteur électrique développe de 387 à 476 chevaux. L'autonomie varie suivant les versions de 390 à 500 kilomètres, tandis que les prix démarrent à 59 000 €.